Les plus grands cours privés utilisent la syllabique

Si l’Éducation nationale pratique la méthode globale avec tous les élèves, il est intéressant de voir que les personnes à qui on laisse le choix optent à l’unanimité pour la méthode syllabique.

Alors qu’il est très difficile pour un parent d’élève de savoir quelle méthode de lecture est utilisée par le professeur pour apprendre à lire à son enfant, des cours privés reconnus internationalement pour leur enseignement d’excellence n’hésitent pas à affirmer leur préférence pour la méthode syllabique.

Plus efficace et plus simple, elle fait l’unanimité parmi ces écoles qui ne peuvent pas se permettre de laisser stagner leurs élèves au risque sinon de ne pas les voir se réinscrire.

  • Le Cours Sainte-Anne, le Cours Hattemer, le Collège Stanislas et l’École par correspondance ont fait leur choix.

Ces prestigieux établissements situés à Paris n’ont plus à prouver leur efficacité. Formateurs de nombreux hommes politiques, journalistes et personnes d’influence, leur message a toujours été clair : seule la méthode syllabique permet d’acquérir durablement les bases nécessaires à une bonne lecture et à une scolarité exemplaire.

Extraits des pages consacrées aux méthodes pédagogiques du Cours Hattemer :

“Contrairement à ce qui se pratique depuis quelques années partout ailleurs, où l’apprentissage est global, l’enseignement y est syllabique et analytique”.

Hattemer ne pratique point la sacro-sainte méthode globale mais l‘ancienne technique d’apprentissage dont les résultats étaient éblouissants.”

La méthode syllabique, une certitude pour le Collège Stanislas :

“C’est avec une méthode de lecture syllabique pratiquée dans les deux classes de CP que nos élèves démarrent l’apprentissage de la lecture. Cette méthode garantit une grande facilité et une assurance dans le français oral et le français écrit ».

Un témoignage de parent du Cours Sainte-Anne :

“Un de mes enfants a été scolarisé par correspondance au Cours Sainte-Anne. Il n’a éprouvé aucune difficulté à apprendre à lire car tout se fait progressivement. On commence par les lettres, puis par les syllabes, avant de pouvoir lire des mots, des phrases, et un texte. C’est tout de même la méthode des orthophonistes !  C’est très simple pour l’enfant qui assimile parfaitement.

Beaucoup d’amis dont les enfants ont appris avec la méthode globale ont décidé par la suite de revenir à la méthode syllabique. Je ne regrette rien. Tous mes enfants ont appris à lire avec cette méthode et tous ont une orthographe parfaite. ”

  • Ils ont appris avec la méthode syllabique

Jacques Chirac

Jean-Louis Debré

Christine Ockrent

Jean d’Ormesson

Édouard de Rotschild