Des charters pour la Finlande !

Pays habituellement discret dans le champ international, la Finlande brille par son excellence scolaire et le modèle de réussite qu’impose son enseignement à travers le monde.
La dernière étude PISA menée en 2006 place la Finlande en seconde position de son classement en matière de lecture tandis qu’elle garde sa première place pour les mathématiques. Premier pays européen apparaissant dans le classement, elle peut se targuer d’avoir occupé la première place pour les deux matières en 2000 et 2003, dates des précédentes études.
Ce résultat n’est pas un hasard mais correspond à de profondes réformes menées depuis plus de 30 ans par l’État finlandais. Une des réformes-phares a été la décision que l’enseignement de la lecture serait purement syllabique. Une réforme simple et efficace, au vu des résultats.
Le budget finlandais pour l’éducation est égal à celui de la France, proportionnellement au nombre d’habitants. Cependant, la France ne se positionne qu’à la 17e place, en perdant 4 places par rapport à 2001, ce qui signifie que plus de moyens n’aboutissent pas à une amélioration des résultats comme voudraient le faire croire les syndicats.
Face aux incessantes promesses de réforme du système éducatif que nous promettent nos dirigeants et face à l’agressivité des syndicats qui s’opposent au retour aux méthodes d’enseignement éprouvées, nous sommes légitimement en droit de nous demander s’il ne faut pas affréter un charter d’élèves français pour la Finlande !