À l’étranger

Si la méthode globale a été largement pratiquée à l’étranger, la plupart des pays en sont aujourd’hui revenus :

  • Le Royaume-Uni a constaté que de très nombreux enfants de 11 ans n’étaient pas vraiment capables de lire ou d’écrire. La ministre Ruth Kelly a ainsi annoncé que la seule méthode acceptée à partir de septembre 2006 et pour les élèves de 5 ans serait la méthode phonique synthétique. Elle consiste à découper les mots en lettres et permet à l’enfant de reconstituer le son, puis de découvrir le mot. (ex : street : s-t-r-e-e-t)
  • Une étude de sept années conduite dans des écoles écossaises montre que les élèves de 11 ans ayant suivi cette méthode sont largement en avance par rapport aux autres enfants de leur âge.
  • La Finlande organise un enseignement de la lecture purement syllabique. Selon l’enquête PISA sur les connaissances et compétences des enfants de moins de 15 ans, elle est première dans tous les domaines testés, y compris la lecture.
  • Les États-Unis ont connu une situation similaire à la France. L’analyse menée par le National Institute of Child Health and Human Development a montré que la méthode syllabique est supérieure à la méthode globale.