Quelle méthode de lecture pour votre enfant ?

Selon la méthode, entre 50 % et 95 % des enfants apprennent correctement à lire et à écrire à l’école primaire. Les meilleurs résultats sont obtenus avec la méthode syllabique. Les plus mauvais avec la méthode globale.

En tant que parent, il est donc capital que vous sachiez quelle est la méthode de votre enfant. Si les programmes de l’Éducation nationale vous informent que votre enfant « apprend à lire » au CP, cela ne suffit pas. L’important est de savoir quelle est la méthode de son professeur.

Or, l’expérience montre que cette information est difficile à avoir.

Confrontés à cette question, beaucoup d’enseignants esquivent la réponse. Ils déclarent :

« Oh, vous savez, en matière de lecture, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise méthode. Je prends ce qu’il y a de bon partout. »

Malheureusement, cela n’est pas exact. Il y a des méthodes de lecture qui permettent aux enfants de réussir à apprendre correctement à lire et d’autres non.

Actuellement, 40 % des élèves sortent du CM2 en grande difficulté scolaire. 15 % sont complètement illettrés.

Ce n’est pas un hasard.

Ces résultats catastrophiques sont la conséquence de la méthode globale et des méthodes de lecture « à départ global » qui sont employées dans toutes les écoles publiques et privées, à de très rares exceptions près.
Il en va donc de notre responsabilité de parents, d’éducateurs, et tout simplement d’adultes, de connaître la méthode de lecture utilisée dans l’école de nos enfants, afin de savoir si oui ou non leur capacité à apprendre à lire est menacée.

Explications

  • La méthode syllabique

La majorité des Français se souviennent de leurs premiers cours et manuels de lecture. Ceux-ci permettaient de saisir le son que produisait chacune des lettres. Les lettres combinées ensemble produisent des sons différents, donnant des mots, puis des phrases.
Cette méthode éprouvée à travers des générations de lecteurs a permis à la France d’offrir à ses enfants une culture solide, comme le témoigne encore l’excellent niveau d’orthographe et de syntaxe des personnes âgées, n’ayant pour la plupart pas poursuivi après le certificat d’études.

  • La méthode globale

Dans le cas de la méthode globale, les élèves « photographient » des « mots-outils ». Ils doivent parfois mémoriser des pages entières. Plongés dans un bain de mots, ils doivent affronter d’emblée des phrases entières.
Cette méthode est fondée sur la reconnaissance visuelle, ce qui fait que les enfants sont incités à essayer de « deviner » le mot plutôt qu’à le déchiffrer. Il s’agit d’une méthode piégée !

Choisissez une méthode syllabique.